En 2006, le 700 Raptor prend la relève du 660 Raptor (1er de la lignée des Raptor). Taillé pour l’enduro, l’endurance ou la randonnée musclée, ce quad est un engin redoutable. Puissant, rapide et fougueux, c’est un quad exigeant nécessitant un bon niveau de pilotage ainsi qu'un bon physique pour se livrer entièrement.

Au sommet de la chaine alimentaire, le plus sauvage des prédateurs a un nom: Raptor. Le Yamaha ymf700R a pioché son surnom dans le vestiaire des grands reptiles du jurassique. Il en est un synonyme de puissance et de rapidité, dont le nom a traversé les âges en laissant dans son sillage un sentiment d’effroi.

Le 700R cultive ce coté ténébreux, sauvage ou inquiétant. Sa ligne est parfaitement imprégnée de cette philosophie. Le raptor hérite d’ailleurs d’un museau massif, dont les ouvertures béantes qui gavent le radiateur en air frais ressemblant à des écailles de reptile. Ses épaules larges et musclés se terminent par des ailes menaçantes.

La finition est d’un excellent niveau, les matériaux employé de qualité et aucun détail ne vient ternir le tableau. Et pour couronner le tout il reçoit un sulfureux monocylindre de 686cc  aux performances exceptionnelles. Véritable cœur de la bête, ce moteur est alimenté par une injection électronique moderne. Il se loge dans un cadre associant l’aluminium et l’acier qui se prolonge via une transmission 4x2. Le Raptor est un quad, un vrai, avec une boite de vitesse mécanique à 5 rapports, une transmission par chaine et un bras oscillant. Il reçoit une marche arrière très utile pour se sortir des broussailles après une entrée en virage un peu trop optimiste. (Ca peut arriver… surtout avec le 700 RAPTOR.)

C'est est un monstre de performance qui ne se laisse pas dompter comme un gentil poney, car avec lui tout va vite, très vite, dans une ambiance déconcertante de facilité. Mais avant d’aller vite mieux vaut apprendre à rouler efficacement, car non content de pousser fort, il jouit d’une excellent motricité, d’un couple impressionnant lui permettant d’affronter n’importe quelle situation, et d’une vitesse de pointe époustouflante. D’un coup de gaz il se cabre facilement comme un pur-sang sur son train arrière, il glisse naturellement et se contrôle du bout des doigts grâce à sa direction très précise. Il est en prime bien amorti et offre un niveau de performance redoutable pour un quad de série.

Coté fiabilité il n’a pas grand-chose à se reprocher. Son monocylindre se montre solide et ne réclame qu'un entretien réduit, un bon graissage du kit chaine, et un contrôle méticuleux du jeu aux soupape.

En résumé, c’est l’arme fatale pour les randos sportives, les grands raids, ou tout simplement pour gagner…